Cérémonie officielle de remise de vaccins, matériels et Manuels pédagogiques aux services vétérinaires, partenaires d’exécution du PRAPS-Mali/PADEL-M

Cérémonie officielle de remise de vaccins, matériels et Manuels pédagogiques aux services vétérinaires, partenaires d’exécution du PRAPS-Mali/PADEL-M

Cérémonie officielle de remise de vaccins, matériels et Manuels pédagogiques aux services vétérinaires, partenaires d’exécution du PRAPS-Mali/PADEL-M

 

Le mardi 31 décembre 2019, a eu lieu dans la cour de la Direction Régionale des Services Vétérinaires (DRSV) du District de Bamako, la cérémonie officielle de la remise de vaccins et matériels aux services vétérinaires, partenaires d’exécution du Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS) – Mali et du Projet d’Appui au Développement de l’élevage au Mali (PADEL-M), en vue de renforcer leurs capacités de protection sanitaire et de contrôle des produits animaux.

Démarrée aux environs de 10 heures, cette cérémonie a été présidée par  Madame le Ministre de l’Elevage et de la Pêche, Dr KANÉ Rokia MAGUIRAGA en présence de plusieurs personnalités dont Monsieur Issa NIAMBELE, Représentant du maire de la commune III du district de Bamako, le Représentant Régional de l’OIE pour l’Afrique Dr. Karim TOUNKLARA, le Coordinateur régionale de la composante santé animale du PRAPS/OIE, Pr. Oumar Idriss ALFAROUKH,  le Président de l’Ordre des Vétérinaires du Mali Dr. Oumar TOUNKARA, le Directeur National des Services Vétérinaires Dr. Drissa COULIBALY,   le Coordonnateur National du PRAPS/ PADEL-M, M. Modibo Issa TRAORE.

Trois interventions ont marqué cette cérémonie : le mot de bienvenu du Maire de la Commune III du district de Bamako, l’intervention du Coordinateur régional de la composante santé animale du PRAPS/OIE, et le discours d’ouverture de la cérémonie par Madame le Ministre de l’Elevage et de la Pêche.

Dans son mot de bienvenue, Monsieur le Représentant du maire de la commune III du district de Bamako s’est fortement réjoui du choix porté sur sa commune pour abriter une telle cérémonie

Quant au Coordinateur Régional de la Composante Santé Animale du PRAPS, il a saisi cette occasion pour rappeler que la Coordination régionale de la Composante santé animale (CRCSA) du PRAPS/OIE, mise en place par l’OIE dans le cadre d’une Convention signée en octobre 2015 entre celle-ci et le Comité Permanent Inter-État de lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS), apporte son appui aux pays membres du PRAPS en vue d’atteindre les résultats attendus de ce Projet et dans la perspective de se conformer aux normes internationales de l’OIE afin de contribuer efficacement à la réalisation des priorités gouvernementales au niveau national et à l’échelle internationale en matière de santé animale, mais aussi de se préparer à l’élaboration d’un PRPAS II.

C’est dans ce cadre que selon Monsieur le Coordinateur Régional de la Composante santé animale du PRAPS/OIE, l’élaboration de manuels techniques vétérinaires de base pour accompagner les pays et renforcer leur capacité a été confiée à sa structure.

Notons que pour l’élaboration de ce manuel, un inventaire des fonds documentaires a été réalisé dans tous les pays membres du PRAPS. Près de 130 documents ont été inventoriés, numérisés et mis à la disposition des pays (Mali Burkina Faso, Mauritanie, Niger, Sénégal et Tchad). Ils concernent essentiellement les auxiliaires et éleveurs, mais également aux agents de terrain et aux vétérinaires. Ce manuel unique pour ces 3 types d’acteurs de la santé animale a donc été élaboré par la CRCSA en collaboration avec le CIRAD. Il est accompagné d’une mallette pédagogique destinée à outiller les formateurs nationaux qui sont chargés de sa diffusion et de sa vulgarisation sur le terrain. Une session régionale spéciale de formation de formateurs a été organisée par la coordination régionale de la CRCSA du PRAPS/OIE qui a permis aux formateurs dans les pays de se familiariser au contenu de la mallette pédagogique et également sur les techniques pédagogiques pour mettre en œuvre leur programme national de formation ad ’hoc à destination des agents en charge de la santé animale au niveau national pour le déploiement du manuel sur le terrain.

Selon Professeur Oumar Idriss El Farouk, le Manuel à l’usage du personnel de la santé animale (MUPSA) finalisé est accompagné de trois autres documents.

  • Fiches maladies animales prioritaires. Ce volume renferme des fiches sur les maladies non-zoonotiques soumises à déclaration obligatoire, les maladies zoonotiques soumises à déclaration obligatoire ;
  • Le guide d’usage explicite les objectifs de la mallette pédagogique santé animale, détaille les acteurs, les contenus, les publics cibles et les situations d’apprentissages dans lesquelles les formateurs pourront la payer ;
  • Le Kit pédagogique renferme des fiches techniques pédagogiques et des fiches de séance de sensibilisation.

Selon Pr. ALFAROUKH, chaque partie du manuel détaille de manière simple et imagée les notions importantes à connaitre pour l’exercice quotidien des missions des agents communautaires, des para- vétérinaires et des vétérinaires privés et /ou publics intervenant dans le pays. Il propose un résumé clair pratique et illustré pour optimiser la reconnaissance des signes cliniques des maladies animales prioritaires au sahel et les conduites à tenir face à celles – ci par le personnel de santé animale. L’OIE a imprimé gratuitement 1080 exemplaires repartis à raison de 120 exemplaires pour chaque pays, pour les coordinations régionales du PRAPS/CILSS et PRAPS/OIE et à la Banque mondiale.  Pour permettre à chaque pays d’éditer le manuel en autant d’exemplaire qu’il le souhaite, les fichiers électroniques protégés de l’ensemble des fascicules a été mis à leur disposition.

Terminant son intervention, Pr. Oumar Idriss ALFAROUKH a remis au nom de sa structure en main propre à Dr. KANÉ Rokia MAGUIRAGA, un exemplaire des 120 MUPSA destinés à la DNSV.

 

Dans son discours, Mme le Ministre de l’Elevage et de la Pêche, a d’abord rappelé les objectifs de développement des deux projets, avant de situer le contexte de cette cérémonie. Elle a précisé que le Mali s’est engagé résolument à éradiquer la peste des petits ruminants et à contrôler la péripneumonie contagieuse bovine.

Madame le Ministre a également, profité de l’occasion pour féliciter les structures bénéficiaires pour le choix porté sur elles, un choix qui selon madame le Ministre est fonction de l’importance de leurs missions et de leur rôle dans l’atteinte des résultats des deux projets (PRAPS Mali et PADEL-M), tout en les exhortant à faire bon usage de ces matériels dont la valeur totale s'élève à cent cinquante-huit millions de F CFA (158.000.000)

Enfin, Madame le Ministre a adressé au nom du gouvernement malien et à son nom propre, ses vifs remerciements à la Banque mondiale pour l’attention particulière et son appui constant au département de l’élevage et de la pêche.

La cérémonie a pris fin par la visite des lots et une remise symbolique par Mme Madame le Ministre au Directeur National des Services vétérinaires desdits lots composé de :

  • 120 exemplaires du MUPSA ;
  • 100 pinces à tatouer ;
  • 100 Trousses vétérinaires composé chacun de
  • Stéthoscope à usage vétérinaire ;
  • Thermomètre à usage vétérinaire ;
  • Seringues 20 CC avec curseur ;
  • Seringues 10 CC sans curseur ;
  • Deux paires de Ciseaux
  • Deux boîtes d’aiguilles ;
  • Trocart Ovins/ caprins ;
  • Pinces burdizzo Bovins et Ovins/caprins ; 
  • Boc laveur ;
  • Coupe onglon ;
  • Tord nez ;
  • Boîtes à matériels Inox ;
  • Plateaux inox Petit et grand format.
  • 1 000 000 de doses de vaccins contre la péripneumonie contagieuse bovine ;
  • 1 000 000 de doses de vaccins contre la Peste des Petits Ruminants