ATELIER DE LANCEMENT DE L’INITIATIVE POUR L’INCITATION A LA VACCINATION CONTRE LA PESTE DES PETITS RUMINANTS ET POUR LE MARQUAGE DES ANIMAUX   (à Banamba)

ATELIER DE LANCEMENT DE L’INITIATIVE POUR L’INCITATION A LA VACCINATION CONTRE LA PESTE DES PETITS RUMINANTS ET POUR LE MARQUAGE DES ANIMAUX (à Banamba)

Le mardi 11 juin 2019, dans la salle de réunion de la mairie de Banamba (Région de Koulikoro), s’est tenu l’atelier de lancement de l’initiative pour l’incitation à la vaccination contre la Peste des Petits Ruminants (PPR) et pour le marquage des animaux sous la présidence de Monsieur Boubacar BASS Conseiller Technique représentant Madame la Ministre de l’Élevage et de la Pêche empêchée. Il avait à ses côtés, le Préfet du cercle de Banamba, le Maire de la commune rurale de Banamba, le Directeur National des Services Vétérinaires, le Directeur National du Centre National d’Appui à la Santé Animale, le Président de l’Ordre des Vétérinaires du Mali, le Représentant de PRAPS-Mali/PADEL-M.

Les Maires des communes de Benkadi, Boron, Duguwolowula, Kiban, Madina Sacko, Sébèté, Toubacoro, Toukoroba, les  Présidents des Délégations Locales des Chambres d’Agriculture des cercles de Banamba,  Benkadi, Boron, Duguwolowula, Kiban, Madina Sacko, Sébèté, Toubacoro, Toukoroba,  les représentantes des femmes et des hommes éleveurs des communes du cercle de Banamba, les agents des services vétérinaires de Koulikoro et de Banamba, les vétérinaires titulaires du mandat sanitaire du cercle de Banamba ont également pris part à cette rencontre.

 

Cette activité, initiée par la composante 1 du PRAPS -Mali, rentre le cadre de la mise en œuvre du renforcement des capacités des services vétérinaires’ en tenant compte du genre. Pour ce faire, les efforts seront consentis sur l’information, la sensibilisation à la démonstration pour convaincre les propriétaires des petits ruminants notamment les femmes et les jeunes à procéder à la vaccination et au déparasitage pour augmenter les capacités de production et de reproduction de leur élevage.

Le présent rapport rend compte des différentes activités réalisées dans le cadre de cet atelier et les principaux résultats obtenus au terme des travaux.

  1. OBJECTIF DE LA RENCONTRE

L’objectif global de cette rencontre est de contribuer à l’amélioration du taux de couverture vaccinale de la PPR dans la région de Koulikoro et principalement dans les 9 communes du cercle de Banamba par la mobilisation des acteurs, notamment les femmes et jeunes, autour des activités de vaccination afin d’augmenter leurs revenus.

Plus spécifiquement il s’agit de : 

  • Expliquer aux acteurs des 9 communes du cercle de Banamba les fondements des mécanismes d’intervention adopter par le projet pour promouvoir les changements recherchés dans l’amélioration du taux de couverture vaccinal contre les maladies à vaccination obligatoire dont la PPR,
  • Définir les rôles et responsabilités des acteurs communaux au sein d’un dispositif opérationnel permettant la planification, l’exécution, le suivi et l’évaluation participative d’une campagne de vaccination.
  • Partager avec les acteurs le processus de mise en place des structures opérationnelles (plateformes d’innovation) en charge de l’animation de ce dispositif au sein de chaque commune.

 

En effet, Le secteur de Banamba a été identifié pour mettre en place de 9 plateformes communales destinées à organiser les campagnes de vaccination contre la PPCB et la PPR comme le prévoit le PTBA 2019 du PRAPS. Ces plateformes animeront les séances de sensibilisation et d’information sur la PPR, la vaccination systématique et le marquage de tous les petits ruminants vaccinés d’un village ou d’un campement. Le cheptel des petits ruminants dans le secteur est évalué à 593 582 têtes environ.

Les resultats attendus de ce processus et du paquet d’activités programmées sont entre autres :

 

  • Neuf plateformes communales sont mises en place en raison d’une plateforme par commune
  • Un plan de sensibilisation et d’information sur la PPR est élaborée ;
  • Des supports d’informations/sensibilisation sont produits en visant les femmes/ jeunes ;
  • Des actions de sensibilisation et d’information sur la vaccination et le marquage des animaux sont réalisées ;
  • Les sujets sont vaccinés contre la PPR et traités à l’Ivermectine ;
  • Les actions de vaccinations menées sont évaluées et documentées (rapports, films documentaires avec témoignages, affiches cas de succès).

 

  1. DEROULEMENT DE L’ATELIER

Les travaux de la rencontre ont duré durant toute la journée du mardi 11 juin, de 10 heures à 16h. Ils ont porté sur trois activités majeures à savoir : :

  1. La cérémonie d’ouverture des travaux ;
  2. Les présentations suivies de débats/ questions/réponses ;
  3. La remise des supports de communication et des pinces de marquage.

 

  1. La cérémonie d’ouverture :

Elle a été marquée par trois interventions, le mot de bienvenue du maire de la commune rurale de Banamba, le discours du Préfet de Banamba et le discours d’ouverture officiel du Représentant du Ministre de l’Elevage et de la Pêche, le conseiller Docteur Boubacar BASS.

  1. Les présentations suivies de débats/ questions/réponses

Les Présentation ont porté sur deux thèmes à savoir la stratégie mondiale d’éradication de la PPR et la mise en place des plateformes

De la stratégie mondiale d’éradication de la PPR a été exposée par Docteur Cheik Oumar Fomba,

Dans son exposé, Docteur Fomba a rappelé que la stratégie est appliquée en fonction de l’épidémiologie de la maladie dans le pays. Comme l’indique l’étude menée par le LCV, la prévalence est plus importante dans la zone de Banamba dans la région de Koulikoro (55,6%).

De la mise en place des plateformes : Cette partie a été exposé l’Expert Productions Animales du PADEL-M.

Dans son exposé, l’expert défini les plateformes comme un espace de partage d’informations et d’apprentissage pour coordonner les activités et promouvoir des changements dans les pratiques.     

Toutes ces présentations ont fait l’objet de débats, de questions de compréhension, de clarification et de nombreuses contributions, toutes choses qui justifient l’intérêt accordé aux thèmes par les participants. Toutes les questions et interpellations ont eu leur part de réponse à la satisfaction des participants.  En effet, outre les présentateurs, d’autres intervenants dont le Représentant du MEP, l’expert Santé Animale du PRAPS-Mali/PADEL-M, le Président de l’Ordre des Vétérinaires, le Directeur du CNNASA, le Préfet du cercle de Banamba, le Directeur National des Services Vétérinaires, l’Expert Genre et l’Expert communication ont tour à tour apporté des compléments d’informations, chacun pour ce qui le concerne.

 

  1. La remise symbolique des affiches de sensibilisation et des pinces de marquage

 

  Cette étape a été marquée par la remise officielle des affiches de sensibilisation et des pinces de marquage respectivement au Maire de la commune rurale de Banamba et au chef secteur de Banamba.

Les affiches de sensibilisation :  sont sur support A3 en quadrichromie. Sur cette affiche figurent des informations sur la prévalence de la maladie au Mali, la stratégie mondiale d’éradication de la maladie, l’agent responsable de la maladie, le vaccin contre la maladie.  Nous retenons entre autres information que la Peste des Petits Ruminants (PPR) est une maladie légalement réputée contagieuse en République du Mali. Elle touche tous les petits ruminants, domestiques et sauvages. C’est une maladie généralement d’évolution rapide, de traduisant par un état typique un larmoiement, un jetage abondant, une diarrhée profuse et des érosions buccales.   La maladie se manifeste par un jetage, une conjonctivite, des érosions buccales et de la diarrhée.

Les pinces de marquage : le marquage permet le suivi sérologique de la maladie. Tout animal vacciné doit être tatoué à l’oreille à l’aide des pinces spéciaux conçus à cet effet. Pour être immunisé à vie contre la PPR, l’animal doit être vacciné deux années consécutives. Il est recommandé de faire le tatouage à l’oreille droite la première année de vaccination, et la deuxième année à l’oreille gauche. Le tatouage est superficiel et n’a aucun impact sur l’intégrité physique de l’animal conformément aux exigences de nos normes et cultures.

La remise de ces pinces par le Représentant du MEP au chef secteur symbolise également le lancement de la technique du marquage des animaux apprès vaccination.

C’est cette étape qui mit fin à l’atelier de lancement de l’initiative pour l’incitation à la vaccination contre la peste des petits ruminants et pour le marquage des animaux avec le mot de clôture du Docteur Boubacar BASS, Conseiller Technique au MEP.  

 

 

  • PROCHAINES ETAPES

 

 Cet atelier est en fait une introduction des activités d’un processus qui visent dans ses prochaines étapes à : 

  • Créer des espaces privilégiés pour organiser des groupes d’analyse thématique pour mieux décrypter la situation de la vaccination des petits ruminants ;
  • Elaborer un plan de sensibilisation et d’information sur la PPR ; 
  • Produire des supports d’information /sensibilisation à l’endroit des femmes/ jeunes ;
  • Réaliser des actions de sensibilisation et d’information sur la vaccination et le marquage des animaux ;
  • Vacciner les sujets contre la PPR et les traiter à l’Ivermectine (déparasitage)
  • Evaluer et documenter (rapports, films documentaires avec témoignages, des affiches cas de succès) les actions de vaccination.